close back
zoom
FR

Bague en or émaillée

Inde du Nord, Période Moghole
XVII – XVIIIe siècle
Hauteur: environ 3cm

Une bague en or émaillée représentant un oiseau avec une perle de Bassorah suspendue à son bec. L’oiseau est en émail blanc opaque avec des yeux rouges translucides. Il se dresse sur une base émaillée verte, et un anneau en émail lal zamin. La partie supérieure est vissée sur la base, dévoilant un petit compartiment secret où des potions pouvaient être cachées.

Ce type de bijoux a été importé en Europe et pourrait avoir influencé les bijoux de la Renaissance. Vasco da Gama découvrit la route maritime de l’Inde en 1498, et les ports d’Anvers et de Lisbonne contrôlaient donc le commerce Indien à cette époque. Il est rapporté qu’il a donné un collier Indien à la Vierge de Belem au retour de son premier voyage en Inde. Des exemples se trouvent dans la collection Augsburg datée de 1551, et dans la collection de Rembrandt vendue aux enchères en 1656. Il existe de nombreux croisements d’images et de techniques qui permettent de spéculer sur l’influence de ces bijoux exotiques sur les dessins européens.

Exposé et publié: Een Streling voor het Oog Indische Mogoljuwelen van de 18de eeuw. Provinciaal Diamantmuseum Antwerpen 1997

Provenance: Collection privée Belgium

EN

A gold and enamelled ring

Mughal North India
17 – 18th Century CE
Height: Approx 3cm

A gold ring depicting a bird with a Basra pearl hanging from its beak, is enameled, the bird in white opaque enamel with red translucent eyes. The bird stands on a green enameled base, the shank in lal zamin enamel. The top is screwed onto the base leaving a small-concealed place where potions may have been hidden.

This type of jewelry was imported to Europe and it may have influenced contemporary renaissance jewelry. Vasco da Gama discovered the sea route to India in 1498, and thus the ports of Antwerp and Lisbon controlled the Indian trade at this time. It is recorded that he gave an Indian necklace, to the Virgin of Belem on his return from the first voyage to India. Examples are found in the Augsburg collection dated to 1551 and in Rembrandt’s collection auctioned in 1656. There are many crossovers of imagery and techniques that lead one to speculate on the influence these exotic jewels had on European designs.

Exhibited and Published: Een Streling voor het Oog Indische Mogoljuwelen van de 18de en 19de eeuw. Provinciaal Diamantmuseum Antwerpen 1997

Provenance: Private Collection Belgium